Month: August 2018

Préparer l’après chimio

Comment préparer les jours qui suivent une chimio ?

 

Les quelques jours qui suivent chaque chimio sont parmi mes plus mauvais souvenirs.

Le nombre de chimios et le type de traitement sont fonctions des particularités du cancer (les récepteurs tumoraux, la taille et l’agressivité de la tumeur), ainsi que de l’âge de la patiente. Durant les deux premiers mois, mes chimios étaient espacées de deux semaines et les effets secondaires étaient intenses. Durant les trois derniers mois, la fréquence était d’une chimio par semaine avec un traitement moins agressif au niveau des effets secondaires.

Quelques heures après les chimios, la fatigue et les nausées commençaient. J’avais la chance de toujours avoir Gilles ou ma maman près de moi pendant ces quelques jours difficiles. Et heureusement puisque je me retrouvais quasiment incapable de faire quoi que ce soit. Je pense que les 2 choses les plus importantes à préparer en prévision des jours suivant une chimio sont des distractions et de la nourriture.

Les distractions d’abord. Étant une grande lectrice, j’avais préparé un stock de bouquins. Mais il s’est avéré que j’étais incapable de lire plus de 20 minutes. La TV était quant à elle trop fatigante et les journées paraissaient longues. Pour la deuxième chimio, j’avais préparé un audiobook en pensant que ça serait distrayant sans être trop fatiguant. Mais ce n’est pas trop mon truc. A partir de la troisième chimio, je me suis mise à colorier des mandalas et faire des origamis. Et c’était exactement ce qu’il me fallait. Ça m’occupait les mains et l’esprit sans être trop fatiguant. Pensez donc à préparer plusieurs occupations différentes afin de pouvoir en essayer plusieurs et choisir ce qui vous convient le mieux sur le moment.

La nourriture ensuite. N’ayant pas d’enfants, je ne préparais rien à l’avance. Gilles se faisait à manger le soir pendant que je me réfugiais dans notre chambre pour fuir les odeurs de cuisson. Pour ma part, je mangeais un peu de bouillon de poule et des biscottes avec du fromage frais ou du gouda. C’est à peu près tout ce que j’arrivais à avaler pendant quelques jours. Comme c’est aussi mon repas de base en cas de gastro, ça vous donne une idée de ce que vous pouvez préparer, en fonction de vos préférences en cas de gastro. De manière
générale, des aliments qui n’ont pas trop de goût ni d’odeurs.

Les chimios me laissaient faible et extrêmement fatiguée. Même une fois le pire passé (les quelques premiers jours après une chimio), le moindre effort m’épuisait toujours. Je me suis retrouvée quasiment incapable d’accomplir les tâches ménagères de base. Au départ, c’est ma maman et Gilles qui ont pris le relais. Mais avec toute l’agitation dans nos vies à ce moment-là, ce n’était simple pour personne. Du coup Gilles a insisté pour prendre une femme de ménage. J’étais réticente au départ, mais cela s’est avéré être un grand soulagement.

fatigue chimio

Je pense que les proches se sentent parfois démunis et impuissants face au combat d’une personne atteinte d’un cancer. Aussi difficile que cela puisse être, leur demander de l’aide peut être une vrai démarche “win-win”. Les proches sont heureux d’aider et c’est un soulagement pour nous. Je pense notamment aux courses ménagères. Les allées des supermarchés ne m’ont jamais paru aussi longues que durant les chimios. Ne refusez donc pas l’aide que certains ne manqueront pas de vous proposer.

Utilisez aussi les services mis à votre disposition par la technologie. La plupart des grands magasins offrent la possibilité de faire vos courses à votre place. Ne reste “plus qu’à” aller les chercher.

J’ai eu l’occasion de rencontrer une médecin spécialiste de la gestion de la douleur. Et l’un des conseils les plus précieux qu’elle m’aie donné est de fractionner mes objectifs et mes tâches. Au lieu de se dire “aujourd’hui, je nettoie la maison”, viser le nettoyage d’une ou deux pièces. De cette manière, on n’est pas frustré de ne pas avoir atteint son objectif. On est même fier d’avoir dépassé son objectif si on est dans un bon jour et qu’on a fait un peu plus que prévu. Mais ménagez vos forces. Elles seront mieux utilisées à lutter contre la maladie qu’à nettoyer.

 

Ce qu’il faut prévoir pour les quelques jours qui suivent une chimio :

  • Des aliments faciles à préparer, ayant peu de goût et d’odeur
  • Des distractions: livres, films, jeux, dessins, origamis, etc.
  • Une aide ménagère
  • Un ou des proche(s) pour faire la cuisine, aller chercher les courses, s’occuper du jardin, …
  • L’utilisation de services, de plus en plus répandus, comme la livraison de repas à domicile
  • Fractionner ses objectifs et tâches – ne soyez pas trop ambitieuse

 

Si vous avez des enfants, il doit y avoir un monde de choses à anticiper de ce côté là aussi : aller les conduire et les chercher à l’école ou aux activités, préparer les repas et collations,… Etant donné que nous n’avons pas d’enfant, nous ne pouvons pas vous aider. Mettez en commentaires les choses auxquelles vous pensez concernant les enfants ou autres.

 


Visites chez le médecin ∗ Préparer l’après chimio ∗ Petit traité d’autobienveillance ∗

© 2022 Garder le moral

Theme by Anders NorenUp ↑